1/13
LE JOUR D'APRÈS

 

J’ai entrepris une thérapie de « rêve éveillé libre » de 2009 à 2011. En tout, j'ai fait 50 rêves dans lesquels mes images mentales me portaient dans des espaces infinis, des paysages oniriques. « Le rêve éveillé libre » dévoile telle ou telle part masquée et amène à se représenter plus clairement certaines étapes de l’élaboration psychique de l'inconscient vers une prise en compte de soi et vers une unité qui intègre la complexité.



 

Six ans après la fin de ces séances, j'ai voulu réaliser un projet artistique à partir de cette expérience avec les écrits de mes rêves relevés par ma thérapeute et le dessin fait à l’issue de chaque rêve ainsi qu'à partir de mes lectures:  « Dictionnaire de la symbolique des rêves » de Georges Romey et des lectures de Jung... Jung insistait sur le caractère commun des symboles oniriques, issus d’une culture partagée. Pour lui, il existe un inconscient personnel, résultat de l’histoire du sujet, et un inconscient impersonnel ou collectif, qui porte les archétypes. Cette idée d’un inconscient collectif, il la développe notamment avec l’aide de Wolgang Pauli, l’un des acteurs ayant contribué à la naissance de la physique moderne. Au travers de leur correspondance, on voit chez les deux chercheurs germer l’idée que la psyché n’est ni psychique ni physique, mais divinité à la fois Une et plusieurs, antérieure à la dualité corps-esprit.



Avec les recherches faites sur une sélection de mes 50 rêves, j’ai donc à la fois retracé mes rêves éveillés et voulu faire ressortir la partie collective dont parlait Jung , avec ses symboles de formes et de couleurs, proche d’ailleurs des théories développées par certains peintres abstraits. A la fin de ce travail, j’ai constaté que mes photographies comportaient leur propre temporalité psychique.
 Chaque photographie réalisée a pour titre la symbolique du rêve sur laquelle la thérapeute s’est arrêtée. C’est un dispositif mental et temporel transcrit comme une topographie sinueuse ; un parcours qui rend visible les différentes étapes de « trans-forme-actions » psychiques de ces deux années. Ces rêves éveillés libres parlent de ce cheminement sensible, temporel et spatial.


Si le flux des images libérées dans « le rêve éveillé libre » constitue vraiment un langage et, peut-être, comme le suggérait E. Fromm, le seul langage universel, cette thérapie m’a apporté le processus d’individuation décrit par Carl Gustav Jung: Retrouver l’unité originelle, le retour à la totalité, le Soi, vécu de façon à présent consciente.

I undertook a "free awakened dream" therapy from 2009 to 2011. In all, I had 50 dreams in which my mental images carried me into infinite spaces, dreamlike landscapes. The "free awakened dream" reveals such and such a hidden part and leads to a clearer representation of certain stages of the psychological elaboration of the unconscious towards an acknowledgement of oneself and towards a unity that integrates complexity.



 

Six years after the end of these sessions, I wanted to create an artistic project based on this experience with the writings of my dreams identified by my therapist and the drawing made at the end of each dream as well as on my readings: "Dictionary of the symbolism of dreams" by Georges Romey and the readings by Jung... Jung insisted on the common character of dream symbols, resulting from a shared culture. For him, there is a personal unconscious, the result of the subject's history, and an impersonal or collective unconscious, which carries the archetypes. This idea of a collective unconscious, he developed it with the help of Wolgang Pauli, one of the actors who contributed to the birth of modern physics. Through their correspondence, we see in the two researchers the idea that the psyche is neither psychic nor physical, but divinity at the same time One and several, prior to the body-mind duality.


With the research done on a selection of my 50 dreams, I both retraced my "free awakened dreams" and wanted to bring out the collective part of which Jung spoke about, with its symbols of shapes and colours, close to the theories developed by some abstract painters. At the end of this work, I noticed that my photographs had their own psychological temporality.
 Each photograph taken has as its title the symbolism of the dream on which the therapist stopped. It is a mental and temporal device transcribed as a sinuous topography; a journey that makes visible the different stages of psychological "trans-form-actions" of these two years.
These "free awakened dreams" speak of this sensitive journey, in time and space.

If the flow of images released in "the free awakened dream" is really a language and, perhaps, as E. Fromm, the only universal language, suggested, this therapy has brought me the individuation process described by Carl Gustav Jung: Finding the original unity, the return to the totality, the Self, lived in a now conscious way.



 


 

 

© 2017 by Gaëlle Abravanel

 

Toutes les photographies et éléments contenus dans ce site Internet sont protégés par le droit national et international de la propriété intellectuelle. Ces éléments sont la propriété exclusive de Gaëlle Abravanel. Sauf autorisation préalable et écrite, vous ne pouvez procéder à une quelconque reproduction, représentation, adaptation, traduction et/ou transformation partielle ou intégrale, ou un transfert sur un autre site web de tout élément de ce site Internet. Le non-respect de cette interdiction constitue un acte de contrefaçon engageant vos responsabilités civile et pénale.